23 février 2014

Sortie de Résidence et livre d'artistes le 28 février 2014 à Aramon (30)

N_VR Portraits 6765bis

Bonjour,

la série de résidences d'artistes organisée par la communauté de communes du Pont du Gard et que j'avais inaugurée en 2010 vient de s'achever; à cette occasion une exposition aura lieu dans la commune d'Aramon (30) et un livre rassemblant les diverses réponses des artistes verra le jour... Rendez-vous le 28 février 2014 à partir de 18h30 à Aramon (salle Eugène Lacroix) avec :

Paul Tavera ; Sylvie Deparis ; JF. Chollet ; Joel Alessandra ; le collectif "Mon Oeil" et 

N_VR

(photo tirée de "Territoire commun, paysages intimes" série réalisée lors de cette résidence.)

file:///C:/Users/N_VR/Downloads/invit-residence.pdf

 


19 février 2012

"8 femmes, portraits" au Réseau Paul Bert (BX) du 3 au 18 mars 2012

IE0bisDans le cadre du Forum:

"Les Femmes pour changer de société?"

qui se tiendra du 3 au 18 mars entre Bordeaux, Bègles et Lormont,

le Réseau Paul Bert (2, rue Paul Bert 33000 Bordeaux) recevra 4 expositions dénommées"Crossing roads"

 parmi lesquelles figurera mon exposition:

"8 femmes, portraits"Le vernissage a eu lieu le samedi 3 mars de 15h à 18h.

plus d'info sur: www.changerdesociete.org 

N_VR

L'Exposition "Huit Femmes, portraits." a été présentée pour la première fois  à la Mairie de Ste Foy La Grande (33) du 7 au 15 mars 2008  à l'occasion de l'exposition "8 mars, 8 femmes"; puis à Bordeaux les 18 et 19 Avril 2008 à la Salle Marcel Paul (rue Judaïque) pour les 20 ans de l'Ormée ;et à la maison des Femmes (cours Alsace Lorraine)dans le cadre de la conférence-débat sur les origines du 8 mars du 24 avril au 23 mai 2008.En mars 2009, "8 Femmes, Portraits" a été exposée à la bibliothèque de Bègles (33) avec le soutien de la ville de Bègles et du CREAC.

Huit Femmes, portraits

Série photographique de Natalie Victor-Retali/N_VR

Aborder, explorer, sa propre singularité est un travail sur le monde, c'est une forme de résistance aux amalgames, à la confusion qui règnent autour de nous. Pouvoir dire "voici ce que je suis", permet à l'autre de s'opposer, de s'affirmer et à chacun d'avancer un peu sur ce chemin de découverte. Se "découvrir" est l'une des difficultés de ce parcours: pour approcher l'autre, il faut laisser l'autre s'approcher, sinon c'est de l'observation et c'est différent.

La série de portraits présentée ici est ma première série de portraits; des femmes uniquement. M'est-il plus facile de les approcher? Sans doute. Des femmes qui chacune dans leur singularité deviennent des figures de résistances comme par définition. Car toute oppression ne pèse-t-elle pas plus lourd sur les femmes, toujours? Alors, elles sont là et parce qu'elles sont là, le monde espère.

  N_VR

 

 

02 janvier 2011

Huit Femmes, portraits

 

IE0_light

 

 

 

 

 

L'Exposition "Huit Femmes, portraits." a été présentée pour la première fois  à la Mairie de Ste Foy La Grande (33) du 7 au 15 mars 2008  à l'occasion de l'exposition "8 mars, 8 femmes"; puis à Bordeaux les 18 et 19 Avril 2008 à la Salle Marcel Paul (rue Judaïque) pour les 20 ans de l'Ormée ;et à la maison des Femmes (cours Alsace Lorraine)dans le cadre de la conférence-débat sur les origines du 8 mars du 24 avril au 23 mai 2008.En mars 2009, "8 Femmes, Portraits" a été exposée à la bibliothèque de Bègles (33) avec le soutien de la ville de Bègles et du CREAC.

 

Aborder, explorer, sa propre singularité est un travail sur le monde, c'est une forme de résistance aux amalgames, à la confusion qui règnent autour de nous. Pouvoir dire "voici ce que je suis", permet à l'autre de s'opposer, de s'affirmer et à chacun d'avancer un peu sur ce chemin de découverte. Se "découvrir" est l'une des difficultés de ce parcours: pour approcher l'autre, il faut laisser l'autre s'approcher, sinon c'est de l'observation et c'est différent.

La série de portraits présentée ici est ma première série de portraits; des femmes uniquement. M'est-il plus facile de les approcher? Sans doute. Des femmes qui chacune dans leur singularité deviennent des figures de résistances comme par définition. Car toute oppression ne pèse-t-elle pas plus lourd sur les femmes, toujours? Alors, elles sont là et parce qu'elles sont là, le monde espère.   N_VR