27 juin 2012

Désapparences au Moulin de Piis (33190 Bassanne) en Juillet

 

N_VR FL20bis

Bonjour,

s'il y a longtemps que vous n'avez pas vu mon exposition "Désapparences" (tirages argentiques 60X90 et 80X120) et que vous avez envie de passer un moment bucolique, le Moulin de Piis à Bassanne(33190) l'exposera avec celles de 2 autres artistes (Cécile Labonne et Clément Appfel) durant le mois de juillet du jeudi au dimanche (14h-18h).

 

(Programme_Piis_2 :programme du week-end(12-15.07) du Temps qu'il Fait éditeur+accès)

Voilà, c'est près de La Réole...et ça finit le 29.07!

N_VR


19 février 2012

"8 femmes, portraits" au Réseau Paul Bert (BX) du 3 au 18 mars 2012

IE0bisDans le cadre du Forum:

"Les Femmes pour changer de société?"

qui se tiendra du 3 au 18 mars entre Bordeaux, Bègles et Lormont,

le Réseau Paul Bert (2, rue Paul Bert 33000 Bordeaux) recevra 4 expositions dénommées"Crossing roads"

 parmi lesquelles figurera mon exposition:

"8 femmes, portraits"Le vernissage a eu lieu le samedi 3 mars de 15h à 18h.

plus d'info sur: www.changerdesociete.org 

N_VR

L'Exposition "Huit Femmes, portraits." a été présentée pour la première fois  à la Mairie de Ste Foy La Grande (33) du 7 au 15 mars 2008  à l'occasion de l'exposition "8 mars, 8 femmes"; puis à Bordeaux les 18 et 19 Avril 2008 à la Salle Marcel Paul (rue Judaïque) pour les 20 ans de l'Ormée ;et à la maison des Femmes (cours Alsace Lorraine)dans le cadre de la conférence-débat sur les origines du 8 mars du 24 avril au 23 mai 2008.En mars 2009, "8 Femmes, Portraits" a été exposée à la bibliothèque de Bègles (33) avec le soutien de la ville de Bègles et du CREAC.

Huit Femmes, portraits

Série photographique de Natalie Victor-Retali/N_VR

Aborder, explorer, sa propre singularité est un travail sur le monde, c'est une forme de résistance aux amalgames, à la confusion qui règnent autour de nous. Pouvoir dire "voici ce que je suis", permet à l'autre de s'opposer, de s'affirmer et à chacun d'avancer un peu sur ce chemin de découverte. Se "découvrir" est l'une des difficultés de ce parcours: pour approcher l'autre, il faut laisser l'autre s'approcher, sinon c'est de l'observation et c'est différent.

La série de portraits présentée ici est ma première série de portraits; des femmes uniquement. M'est-il plus facile de les approcher? Sans doute. Des femmes qui chacune dans leur singularité deviennent des figures de résistances comme par définition. Car toute oppression ne pèse-t-elle pas plus lourd sur les femmes, toujours? Alors, elles sont là et parce qu'elles sont là, le monde espère.

  N_VR

 

 

10 janvier 2012

DESAPPARENCES

 

 

 

1FL20bis

L'exposition "Désapparences" de

Natalie VICTOR-RETALI a été présentée du 14/06/08 au 15/07/08 par la galerie "Art et Société" à Paris(75004)(19, rue Pont Louis Philippe ,Paris 4°)et du 6/10/08 au 6/11/08 au centre social et culturel Paul Bert à Bordeaux(33).

En mars 2009, "Désapparences" a été présentée à la galerie DéKaPé de Grenade (31).Puis à Arles du 7 au 12 juillet durant les RIP 2009. Et au Hang'Art à Marseille avec le soutien de la Ville de Marseille (Label"Marseille 2013" )du 7 au 16 janvier 2010 (lien avec LCM entretien du 12.01.2010 sur l'exposition:http://www.lachainemarseille.fr/fr/videos/id-139367-lcm-plus)

La dernière présentation  de "Désapparences" a eu lieu durant tout le mois de  février 2010 au cercle d'Art de Tolède 

Circulo de Arte de Toledo, pza San Vicente N°2-Toledo- Espana-

Febrero de 2010-11h/21h todos los dias(925.25.66.53).

 

Désapparences,

série  Photographique de Natalie Victor-Retali

 

Le monde, aujourd'hui, brille. La dure surface des choses en témoigne. Tout est lisse mais glacé.

Parfois, pourtant, une vitre un peu moins propre rend le regard plus flou. Où se trouve aujourd'hui l'endroit où l'envers surgit?

Comment bascule-t-on d'un monde à l'autre?

La traversée des apparences est cet itinéraire intérieur dont les méandres mènent à la partie cachée du monde.

Quelque chose de sacré s'y attache.

La "désapparence" autorise ce basculement .La disparition du monde des apparencespermet de rejoindre l'insoupçonné qui affleure à la surface des choses. Tous les points de passage supposent une diffraction de l'image et toute traversée résulte d'un instant d'inattention du monde. Celui-ci se défait ainsi de ceux qui ne se reflètent pas en lui, qui n'acceptent pas de regarder la surface et de s'en abreuver paisiblement, qui ne sont pasréductibles au reflet du monde.

Ceux-là "désapparaissent" au monde et s'aperçoivent enfin d'eux-mêmes."

N_VR

 

La exposicion:"Désapariencias" deja entrever puntos de paso entre nuestro mundo moderno, liso y consumidor y "otro lado" del mundo donde el tiempo queda suspendido, donde no se coge a la pequena Alice cuando desobedece. Un mundo donde uno puede desapparecer y al mismo tiempo se va conociendo a si mismo y a su Humanidad.N_VR

15 juin 2011

RougeS[9.0] par N_VR

 

RougeS_A4_Recto_RVB_72ppp

 

L'exposition "RougeS[9.0]" s'est déroulée du 12 au 22 avril 2011

 2, Place du Colonel Fabien 75019 Paris

Couleur de la joie en Chine, du « beau » en Russie, de la révolte en Europe, de la puissance chez les Romains ou au Vatican, couleur du sang  et de la vie partout; aucune couleur ne fut tant aimée  ni tant controversée que le rouge.

Quelle force symbolique cette couleur contient-elle encore une fois frottée aux diverses interprétations qui traversent la société mondialisée dans laquelle nous vivons?

Partant de cette interrogation, la photographe Natalie Victor-Retali nous propose un travail de réactualisation de notre symbolique du rouge à travers une série d'images au format affiche, qui viendront habiller de manière éphémère  les murs de l'immeuble dessiné par Oscar Niemeyer.

Commissaire d'exposition:Anaïs Morisset

En partenariat avec l'association Théoria Praxis et Le PCF

Info graphiste:Cécile Renaut

 Voir l'album "RougeS[9.0]

 Les premières images sur le site de l'UPP:  http://www.upp-auteurs.fr/annuaire.php?membre=1647&section=1 

02 janvier 2011

Huit Femmes, portraits

 

IE0_light

 

 

 

 

 

L'Exposition "Huit Femmes, portraits." a été présentée pour la première fois  à la Mairie de Ste Foy La Grande (33) du 7 au 15 mars 2008  à l'occasion de l'exposition "8 mars, 8 femmes"; puis à Bordeaux les 18 et 19 Avril 2008 à la Salle Marcel Paul (rue Judaïque) pour les 20 ans de l'Ormée ;et à la maison des Femmes (cours Alsace Lorraine)dans le cadre de la conférence-débat sur les origines du 8 mars du 24 avril au 23 mai 2008.En mars 2009, "8 Femmes, Portraits" a été exposée à la bibliothèque de Bègles (33) avec le soutien de la ville de Bègles et du CREAC.

 

Aborder, explorer, sa propre singularité est un travail sur le monde, c'est une forme de résistance aux amalgames, à la confusion qui règnent autour de nous. Pouvoir dire "voici ce que je suis", permet à l'autre de s'opposer, de s'affirmer et à chacun d'avancer un peu sur ce chemin de découverte. Se "découvrir" est l'une des difficultés de ce parcours: pour approcher l'autre, il faut laisser l'autre s'approcher, sinon c'est de l'observation et c'est différent.

La série de portraits présentée ici est ma première série de portraits; des femmes uniquement. M'est-il plus facile de les approcher? Sans doute. Des femmes qui chacune dans leur singularité deviennent des figures de résistances comme par définition. Car toute oppression ne pèse-t-elle pas plus lourd sur les femmes, toujours? Alors, elles sont là et parce qu'elles sont là, le monde espère.   N_VR